Document sans nom
www.annuairedentaire.com
LA NEWSLETTER DE L'ANNUAIRE DENTAIRE
N° 19 - Octobre 2017
CHIRURGIENS-DENTISTES : REPRISE DES DISCUSSIONS
SUR LA NOUVELLE CONVENTION DENTAIRE

Moratoire d’un an sur l’application du règlement arbitral décidé par la nouvelle Ministre de la Santé dès le mois de juillet, reprise des discussions entre les syndicats, les complémentaires santé et l’assurance maladie en septembre, indéniablement le climat général s’est détendu au sein de la filière dentaire durant l’été 2017.

L’occasion également de montrer une communauté de réflexion et une capacité d’échanges très fructueuses au sein de l’interprofession entre les praticiens dentaires, les laboratoires de prothèse et les industriels, ce qui s’était très rarement vu jusqu’alors.

Les problèmes seraient-ils donc tous résolus pour autant ? Sans doute pas, mais les conditions pour les aborder plus sereinement, dans une perspective d’évolution de la filière à moyen/long terme, avec le sentiment d’avoir le temps de s’adapter aux nouvelles règles du jeu sont désormais réunies.

Les enjeux importants de ces négociations sont pour autant toujours présents avec la nécessité de limiter les frais prothétiques qui représentent 56% des revenus des cabinets dentaires et une enveloppe de revalorisation de remboursement des soins et de la prévention limitée à 800 millions d’euro, pour le moment.

Ce n’est certes pas la quadrature du cercle mais un sacré challenge à relever qui nécessitera des efforts de chaque partie prenante, des remises en question dans les pratiques professionnelles, de l’innovation et de la souplesse dans les possibilités de prise en charge des patients.
Revenus des chirurgiens-dentistes 
de nouveau en croissance

En combinant des études récentes de la Drees et de la Caisse de retraite, on peut conclure que les revenus des chirurgiens-dentistes, après avoir diminué de manière continue de 2011 à 2014 en euros constants, ont depuis retrouvé une certaine dynamique.

L’analyse est délicate car dans les faits, les données officielles les plus récentes publiées par la DREES concernant les revenus des chirurgiens-dentistes, datent de …. 2014 ( !). Par contre cet organisme officiel a établi que la consommation de soins dentaires a augmenté respectivement de 1,2% et 2,9%, en 2015 et 2016. Or la Caisse de retraite des chirurgiens-dentistes constate dans une étude d’avril 2017 que les revenus des chirurgiens-dentistes se sont établis en moyenne à 104 506 € pour 2015 en hausse annuelle de 1,4%. Un pourcentage très proche de celui de la hausse de la consommation de soins dentaires, ce qui semble assez logique. On peut donc en déduire que pour 2016, il est très probable que les revenus des chirurgiens-dentistes ont augmenté pour la 2ième année consécutive. De 2,9%, comme la hausse de la consommation de soins ? Difficile à dire.

Quant aux années suivantes, il est encore plus difficile de le prédire. On peut juste espérer que les négociations conventionnelles en cours ne casseront pas cette dynamique retrouvée.
ÉVOLUTIONS DÉMOGRAPHIQUES :
LES TENDANCES DE FOND SE CONFIRMENT
Les effectifs des chirurgiens-dentistes en activité sont globalement stables et s'établissent à 41200 en 2016, soit une hausse de seulement 1% depuis 2000. Les départs en retraite nombreux de ces dernières années ont pu être absorbés par l’augmentation du numérus clausus à 1200 places et l’arrivée massive de professionnels diplômés à l’étranger.

Ces derniers représentent 31% des nouveaux inscrits au tableau de l’Ordre en 2015, principalement provenant de Roumanie (46%). A remarquer que ces praticiens adoptent moins massivement une forme d’exercice en libéral que leurs confrères diplômés en France. Ainsi même si l’exercice libéral concerne toujours 90% des praticiens dentaires, les effectifs salariés ont cru de 17% de 2013 à 2016 et sont proches de 5000.

Enfin, l’exercice en groupe ou en société devient nettement majoritaire en regroupant 55% des chirurgiens-dentistes. Les principales raisons : répartir les frais de personnel et l’amortissement du matériel, partager et se concerter avec ses confrères dans le cadre sa pratique quotidienne.

(Source : étude DREES parue le 26/09/2017)
INVESTISSEMENTS DES CABINETS DENTAIRES :
COMPLÉMENTS D'ENQUÊTE
La revue «LE CHIRURGIEN DENTISTE» vient de faire paraître une étude qui apporte un complément qualitatif très intéressant à la grande enquête que nous vous avions présentée en juin sur les «Investissements 2017 des cabinets dentaires».
En effet, alors que nous avions recueillis beaucoup d’informations statistiques sur les prévisions budgétaires, les attentes, les types de matériels concernés, la place du numérique…., la revue elle, se concentre, en présentant les témoignages d’un panel de praticiens, sur le pourquoi de ces investissements. Il en ressort qu’en dehors de la recherche de la qualité et de la sécurité pour ses patients qui est primordiale pour tous, le praticien dentaire dans ses choix d’investissement a les mêmes préoccupations qu’un chef d’entreprise. Certains cherchent à optimiser l’organisation grâce à un audit complet de leur cabinet par un consultant ou bien à acquérir de nouvelles compétences opératoires par la formation, pour satisfaire les besoins de leur patientèle.

D’autres poursuivent un but de productivité en raccourcissant les temps d’opération pour un acte chirurgical, soit par du matériel plus performant, soit en s’entourant de personnels pour déléguer certaines tâches à moins forte valeur ajoutée.

Enfin certains visent un retour sur investissement à plus long terme pour fidéliser la clientèle, en investissant dans l’image de leur cabinet, en facilitant la prise de rendez-vous par le WEB, ou même en investissant dans du matériel numérique pour être «up to date», sans trop savoir parfois si cela est directement rentable.

Des choix donc délicats pour le praticien libéral, éclairés uniquement par sa pratique quotidienne de la gestion de son cabinet, et très éloignés de ce qu’il a pu apprendre sur les bancs de la faculté.
TOURISME DENTAIRE : LES FRANÇAIS VOYAGENT PEU ...
D’après le Centre National des Soins à l’Etranger (CNSE), la part des soins dentaires réalisés à l’étranger reste marginale, 0,1% en 2016 comme en 2015. Malgré des tarifs réellement attractifs, la Hongrie, l’Espagne, le Portugal, les destinations les plus prisées, peinent à attirer le «patient français».

Les principaux freins sont le voyage lui-même, la difficulté de supporter des soins « lourds » sur une courte durée et un «Service Après-Vente» qui n’est vraiment pas de proximité. La majorité des soins réalisés étant prothétiques (70%), le plafonnement du prix des prothèses dentaires en France qui va probablement entrer en vigueur en 2019, ne va certainement pas inverser cette tendance.
EVENEMENTS

Cette période de l’année est traditionnellement riche en événements nationaux rassemblant les différents acteurs de la filière dentaire.

Salon ARIA 2017 – Lyon - du 5 au 7 octobre 
Pour cette 6ème édition, ces rencontres internationales CAD-CAM dentaire-digital & esthetic permettront de faire le point sur les grandes évolutions de la CFAO, son impact sur les pratiques professionnelles des Laboratoires de prothèse et les mutations que cela engendrera dans leur organisation.

Journées de l’orthodontie – Paris du 10 au 13 novembre
Les Journées de l’orthodontie fêtent leur vingtième anniversaire avec un programme de conférences et de formations particulièrement copieux.

ADF 2017 – Paris – du 28 novembre au 2 décembre
Le thème de cette année du congrès de l’ADF est «Les fondamentaux, sources de sérénité»

En effet, après plusieurs années de tension et de mise sous pression par les pouvoirs publics, l’objectif est la recherche d’une plus grande sérénité pour les chirurgiens-dentistes. Il s’agira de leur (re)donner envie de continuer à exercer leur métier avec plaisir, dans l’intérêt de leurs patients mais aussi pour préserver leur propre santé.

Pour cela, en plus des centaines de formations et conférences proposées sous tous les formats possibles, une Grande séance phare qui est en soi tout un programme, sera organisée autour de l’épicurisme et de la sérénité, avec philosophe, chercheur (en bulle de champagne !), et psychothérapeute.

De quoi se ressourcer ….. en toute sérénité.
DES BRÊVES EN CHIFFRES, DES CHIFFRES EN BREF !

• 1,94 milliards d’euros, les économies prévues par la CNAM sur les dépenses de l’assurance maladie pour 2018

• 13 octobre 2017, date de la prochaine réunion sur la nouvelle convention tarifaire pour discuter des revalorisations et des plafonnements

• + 1,12%, la hausse des revenus des chirurgiens-dentistes en 2015, après une légère érosion sur les 3 années qui ont précédé. Du mieux !

• 8,6%, le reste à charge pour les patients sur les frais de santé en France d’après une étude de la DREES. Taux le plus faible en Europe juste derrière les Pays-Bas (7,9%)
Retrouvez notre newsletter sur
annuairedentaire.com


Office National de Publication et de Communication - Contact : 01 42 09 12 54 - technique-den@onpc.fr