Document sans nom
Lire cette newsletter sur www.annuairedentaire.com
LA NEWSLETTER DE L'ANNUAIRE DENTAIRE
N° 16 - Février 2017
DOSSIER

L’assistante dentaire désormais reconnue comme professionnel de santé, a vu son périmètre d’activité défini par le décrêt du 1er décembre 2016. Au-delà de cette "officialisation", l’Annuaire Dentaire a enquêté sur la place actuelle et le rôle de l’assistante aujourd’hui dans le cabinet dentaire. Un sondage effectué auprès de 600 praticiens apporte un éclairage précis sur ces questions.

80% des cabinets dentaires comptent une assistante d’après les réponses recueillies par le sondage. Par comparaison avec d’autres sources statistiques et une estimation globale qui établit le nombre d’assistantes dentaires à environ 20 000, cette proportion semble un peu élevée et serait en réalité plus proche de 70%. L’obligation nouvelle pour les assistantes dentaires de s’enregistrer auprès des ARS devrait nous permettre d’avoir très prochainement des données beaucoup plus précises.



Pour 35 % des chirurgiens-dentistes, sa première mission est de gérer la relation avec les patients, leur accueil et la communication.
Des priorités très claires pour les missions des assistantes dentaires.
Pour 35 % des chirurgiens-dentistes, sa première mission est de gérer la relation avec les patients, leur accueil et la communication. La préparation du cabinet et de l’instrumentation arrivent en 2ème rang, relativement proches, avec une proportion de 29% des praticiens. Enfin apparaissent moins prioritaires, ses missions d’assistance opératoire (22%) et de gestion du cabinet (14%). A ce titre, on constate que le décrêt cité ci-dessus n’apporte aucune novation ou élargissement des missions mais ne fait que reconnaître une situation de fait acquise depuis bien longtemps ...
Les attentes des chirurgiens-dentistes vis-à-vis de leur assistante
Parmi les qualités professionnelles d’une assistante dentaire, Ils plébiscitent avec des scores relativement proches, en premier lieu, la précision et la rigueur (26% des réponses), et en second lieu le sens relationnel (23%). Ces priorités sont logiquement en phase avec l’aspect technique de la préparation du cabinet et la dimension humaine de la relation avec les patients qui sont les missions de base des assistantes dentaires.

En complément arrive en 3ème position sa capacité d’organisation avec 19% des citations, et, enfin, le fait d’avoir une présentation soignée qui n’arrive qu’en dernière position et n’est une priorité que pour 12% des praticiens.

En conclusion, l’assistante dentaire joue donc dès à présent un rôle important au sein du cabinet dentaire. Leur reconnaissance officielle n’enregistre donc qu’un état de fait mais devrait aussi avoir un impact très positif sur leur formation et leur statut, ce qui permettra de mieux répondre aux fortes attentes des praticiens les concernant.
LABORATOIRES DE PROTHÈSE
Une profession en pleine mutation selon la dernière
enquête de branche
L’UNPPD* vient de publier sa dernière enquête annuelle sur les laboratoires de prothèse. Au-delà de l’évolution de cette dernière année, elle permet de revenir sur celles que la profession a connu sur les 5, voir les 10 dernières années. Stabilisation du nombre de Laboratoires autour de 3800 depuis 2012, alors que les 6 années précédentes avaient vu la disparition de près 1000 structures. Le phénomène de concentration qui avait marqué l’entrée dans le nouveau millénaire s’est interrompu ... ou bien marque une pause.

Une forte diversification de leur activité
Alors que les Laboratoires se spécialisaient entre prothèses fixes, pour les 2/3, et prothèses amovibles pour un 1/3, aujourd’hui ils sont près de 25% à maîtriser ces deux spécialités. L’émergence du numérique et de la CAO a contribué à élargir encore plus le spectre des activités des Laboratoires de prothèse.

De l’artisanat à l’entreprise, en parallèle du phénomène de concentration, les laboratoires sont passés d’un mode d’exercice en nom propre à celui de l’entreprise, principalement en SARL. La répartition entre artisanat et entreprise qui était de 2/3 – 1/3, s’est complètement inversée sur les 10 dernières années.

Une activité en progression en 2015. C’est le phénomène marquant de cette dernière année par rapport à l’évolution des 2 années précédentes qui s’inscrivait en baisse cumulée de 1,5%. Avec une progression de leur chiffre d’affaires de 3,5% à 1245 Md€, on peut dire réellement que pour les Laboratoires de prothèse, ça va mieux !


*UNPPD : Union Patronale Nationale des Prothésistes Dentaires
ACTUALITÉS
International Dental Show 2017 : Köln - 21 au 25 mars 2017
IDS 2017, toujours plus Kolossal !
Dans sa course au gigantisme l’IDS 2017, qui se déroulera à Cologne du 21 au 25 mars, marque une étape majeure. Imaginez une exposition de matériels et de fournitures dentaires qui remplirait 6 pavillons sur les 8 que compte le Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris, soit une surface de 160 000 m2 !

Les organisateurs de l’IDS 2017 vont accueillir 2300 exposants et plus de 140 000 visiteurs, soit environ 6 fois plus que notre "ADF" national, qui compte parmi les congrès professionnels les plus importants de France. Rien d’étonnant à ce que tous les fabricants de l’industrie dentaire mondiale réservent l’exclusivité de la présentation de leurs principales nouveautés à cette occasion.

Sans vous déplacer, vous en aurez une information permanente sur le site www.annuairedentaire.com et un aperçu complet dans les prochains Guides des Nouveautés 2017 de l’Annuaire Dentaire à paraître fin mai.
ACTUALITÉS
Retrouvez tous les nouveaux produits sur annuairedentaire.com !
DES BRÊVES EN CHIFFRES, DES CHIFFRES EN BREF ...

806 millions d'euros, la dernière proposition de revalorisation des soins dentaires du gouvernement aux syndicats professionnels, contre 2,5 milliards d'euros demandés,… rendez-vous le 3 mars prochain

4 milliards d’économie prévus par le Projet de Loi Finance de la Sécurité Sociale 2017, … tout lien avec l’information précédente étant une pure coïncidence.

84% des Français jugent comme "bon" leur système de Sécurité Sociale d’après la récente enquête ODOXA, ... un des rares points de consensus national.

630 euros le plafond maximum de prise en charge annuelle du DPC pour chaque praticien dentaire, soit 14 heures de formation (dont 7 heures maximum à distance), indemnisées unitairement à 45 euros.


Office National de Publication et de Communication - Contact : 01 42 09 12 54 - technique-den@onpc.fr


Désabonnement