Bienvenue sur le lexique du site de l'Annuaire Dentaire


> Chirurgie implantaire

 
 

Chirurgie implantaire

 

En quoi consiste la chirurgie implantaire ?

 

La pose  d'implants dentaires dans une bouche plus ou moins édentée a pour finalité de réaliser la prothèse dentaire qui permettra au patient de retrouver aussi bien la fonction que l'esthétique.
Il est donc nécessaire préalablement à tout acte de chirurgie implantaire de bien définir avec le patient le type de prothèse qui sera posée ultérieurement.
Concernant la pose elle-même de l’implant, elle suit toujours le même protocole de chirurgie implantaire : il consiste en premier lieu de réaliser un forage au niveau de l'os pour permettre ensuite le vissage de l'implant dentaire et sa fusion avec le tissu osseux environnant.

 

Quelles sont les différentes techniques de chirurgie implantaire ?

 

Extraction d’une dent et pose immédiate d’un implant dentaire en remplacement.

Pour cette technique de chirurgie implantaire, les préalables suivants sont requis :

- l'implant doit pouvoir être parfaitement bloqué et ne pas bouger dès qu’il est posé

- l’implant dentaire doit être plus long et son diamètre plus large que la racine que l'on s'apprête à extraire.

- aucune infection ne doit être présente sur le site

 

Mise en place d'un implant dentaire en 1 temps opératoire

 

Cette technique de chirurgie implantaire en un temps opératoire consiste à faire émerger l’implant de la gencive comme une dent naturelle dès sa pose. Les avantages de cette technique de chirurgie dentaire sont nombreux : une seule opération nécessaire, possibilité de poser immédiatement une prothèse transitoire, cicatrisation simultanée de la gencive et de l’os et sur une durée plus courte.

 

Mise en place d'un implant dentaire en 2 temps

 

Le premier acte opératoire de cette technique de chirurgie implantaire consiste à forer et à poser un implant, et enfin à suturer la gencive car l’implant est dit « enfoui ». Deuxième temps opératoire,

 pratiqué 3 à 6 mois après le premier, consiste à mettre en contact l'implant dentaire jusque-là enfoui, avec le milieu buccale. Une vis transgingivale de cicatrisation va être posée au ras de la gencive et  permettre  à celle-ci de cicatriser comme si  l'on avait une racine naturelle à ce niveau. La prothèse définitive est posée environ un mois après, une fois la gencive cicatrisée.